Marie Abada-Simon, comédienne, conteuse, metteuse en scène

Avec un parcours de comédienne, lectrice, raconteuse d'histoires, metteuse en scène, elle a joué au théâtre avec différentes compagnies (Le Théâtre du Ouï-dire, le Contre-Pas..), et participé à des lectures-spectacles en direction de publics très divers (enfants, adolescents, adultes, personnes âgées, etc.). Cela l’a conduite à privilégier cette forme ludique et accessible.

Raconteuse d’histoires pendant de nombreuses années dans les bibliothèques, elle développe un lien simple et chaleureux avec les enfants, cette forme de récit permettant  une interactivité et des échanges souples.

En 2010 elle crée L’Éthique des puces, suivie de L’Éthique des poux en 2011 : un diptyque de lectures-spectacles pour le jeune public (3-10 ans), sur les relations filles-garçons dans lesquelles elle alterne lecture d’album et chant.

Cette forme est devenue un moteur de sa pédagogie -un de ses points forts, suite à quelques années en tant que professeure des écoles-,  lorsqu’elle anime des ateliers pour différents publics (enfants, adolescents, adultes, non francophones.. ), notamment au sein de la MGI (Maison du Geste et de l’Image, Paris).

Quant à son sujet de prédilection, les rôles attribués aux garçons et aux filles, elle le décline également dans des sensibilisations auprès d’adultes et participe à un groupe de réflexion sur le sujet à la Maison des Femmes de Montreuil « Le sexisme à l’école ».

Elle travaille aussi en direction des tout petits et a créé, en 2013,  Il était une poule, toute petite forme pour les 9 mois-5 ans : à partir de « La petite poule rousse », elle modifie un tout petit peu, ce qu’il faut pour donner une image « féministisée ».

Elle trotte, la galette , créée en décembre 2016 interroge également une vision dite « traditionnelle » des relations hommes-femmes et induit l’idée que dans  chaque conte il y a un message…aspect, semble-t-il, assez éloigné des préoccupations scolaires.

Son coup de foudre pour « Chamelle », de Marc Durin-Valois la pousse à adapter ce roman pour la scène et plus précisément le théâtre d’objet. Les sujets qui y sont abordés (la survie, la migration, la soif, la misère, naître fille dans certains endroits d’Afrique..) l’obligent à sauter quelques classes et à destiner cette création au tout public à partir de 14 ans (classe de troisième).

Shamelle verra le jour en 2017.

 

Sa Compagnie, Les Petites Causes, rassemble et développe les différentes directions de son travail ainsi que les publics.

Représentations spectacles

Septembre 2017
S D L Ma Me J V
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6